La Conduite de systèmes à risques, 2e édition par René Amalberti

La Conduite de systèmes à risques, 2e édition

Titre de livre: La Conduite de systèmes à risques, 2e édition

Éditeur: Presses Universitaires de France - PUF

ISBN: 2130522777

Auteur: René Amalberti


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

René Amalberti avec La Conduite de systèmes à risques, 2e édition

La sécurité des systèmes à risques (transports, nucléaire, chimie) n'a jamais été aussi bonne. Malheureusement, ce niveau de sécurité ne progresse plus. Les erreurs humaines sont considérées comme la cause dominante des accidents restants. La thèse du livre est plus subtile. Certains progrès techniques gênent les protections naturelles que développe l'opérateur contre ses propres erreurs. L'opérateur gère en permanence un compromis entre le risque interne qu'il accepte de prendre (lié aux limites de ses capacités intellectuelles), le risque objectif lié au niveau de performance qu'il vise, et les conséquences de ces risques pour son intégrité physique et morale (fatigue, stress, épuisement). L'erreur ne peut et ne doit pas être totalement supprimée car elle fait partie des mécanismes de régulation de ce compromis. Mais l'opérateur n'est pas suicidaire, il assume ce compromis en se protégeant, en détectant ses erreurs, en réduisant si nécessaire ses aspirations ; on parle de sécurité écologique. Le livre démonte les mécanismes de cette sécurité écologique et présente une synthèse sans précédent sur la modélisation de l'opérateur et les liens entre erreurs et accidents. Il s'adresse aux étudiants et chercheurs, et il vise aussi tous les acteurs de la sécurité, opérateurs, pilotes, décideurs, concepteurs et gestionnaires du risque.

Livres connexes

La sécurité des systèmes à risques (transports, nucléaire, chimie) n'a jamais été aussi bonne. Malheureusement, ce niveau de sécurité ne progresse plus. Les erreurs humaines sont considérées comme la cause dominante des accidents restants. La thèse du livre est plus subtile. Certains progrès techniques gênent les protections naturelles que développe l'opérateur contre ses propres erreurs. L'opérateur gère en permanence un compromis entre le risque interne qu'il accepte de prendre (lié aux limites de ses capacités intellectuelles), le risque objectif lié au niveau de performance qu'il vise, et les conséquences de ces risques pour son intégrité physique et morale (fatigue, stress, épuisement). L'erreur ne peut et ne doit pas être totalement supprimée car elle fait partie des mécanismes de régulation de ce compromis. Mais l'opérateur n'est pas suicidaire, il assume ce compromis en se protégeant, en détectant ses erreurs, en réduisant si nécessaire ses aspirations ; on parle de sécurité écologique. Le livre démonte les mécanismes de cette sécurité écologique et présente une synthèse sans précédent sur la modélisation de l'opérateur et les liens entre erreurs et accidents. Il s'adresse aux étudiants et chercheurs, et il vise aussi tous les acteurs de la sécurité, opérateurs, pilotes, décideurs, concepteurs et gestionnaires du risque.La sécurité des systèmes à risques (transports, nucléaire, chimie) n'a jamais été aussi bonne. Malheureusement, ce niveau de sécurité ne progresse plus. Les erreurs humaines sont considérées comme la cause dominante des accidents restants. La thèse du livre est plus subtile. Certains progrès techniques gênent les protections naturelles que développe l'opérateur contre ses propres erreurs. L'opérateur gère en permanence un compromis entre le risque interne qu'il accepte de prendre (lié aux limites de ses capacités intellectuelles), le risque objectif lié au niveau de performance qu'il vise, et les conséquences de ces risques pour son intégrité physique et morale (fatigue, stress, épuisement). L'erreur ne peut et ne doit pas être totalement supprimée car elle fait partie des mécanismes de régulation de ce compromis. Mais l'opérateur n'est pas suicidaire, il assume ce compromis en se protégeant, en détectant ses erreurs, en réduisant si nécessaire ses aspirations ; on parle de sécurité écologique. Le livre démonte les mécanismes de cette sécurité écologique et présente une synthèse sans précédent sur la modélisation de l'opérateur et les liens entre erreurs et accidents. Il s'adresse aux étudiants et chercheurs, et il vise aussi tous les acteurs de la sécurité, opérateurs, pilotes, décideurs, concepteurs et gestionnaires du risque.